Modes de production posté le 26 avril 2017 - 12:00

Portrait de vache : la montbéliarde

Traite Montbéliarde

La deuxième race laitière en France après la prim’hostein est aussi la reine des fromages AOP. Une véritable vache de carte postale !

La vache du comté…

Sélectionnée depuis le XIXe siècle pour ses aptitudes laitières, la montbéliarde produit un lait d’une qualité fromagère exceptionnelle, notamment grâce un taux protéique idéal. Ce n’est pas un hasard si elle est la principale race du comté, accompagnée de la simmental française qui ne représente toutefois que 5 % du cheptel. 400 l de lait sont nécessaires pour produire une meule qui pèsera 40 kg ! Elle s’impose aussi dans les cahiers des charges de nombreux autres fromages sous Appellation d’origine protégée (AOP) : morbier, reblochon, bleu de Gex, mont d’or, cantal, abondance…

… et de la Franche-Comté !

La montbéliarde est originaire des plateaux du massif jurassien et celui-ci le lui rend bien : aujourd’hui, 95 % des vaches en Franche-Comté sont des montbéliardes. En voyage ou en promenade dans la région, on ne peut pas louper les troupeaux de vaches blanches et rouges broutant paisiblement dans les pâturages verdoyants. Ces forces de la nature sont très appréciées des éleveurs pour leurs qualités : rusticité, résistance aux amplitudes thermiques, fertilité, longévité et docilité. Des atouts qui valent à la montbéliarde un succès croissant dans les autres massifs français et même à l’étranger, y compris aux États-Unis !

Gros plan Montbéliarde

Montbéliarde 2

Montbéliarde 1

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *