Les nouvelles de Vincent Riou posté le 8 novembre 2016 - 09:40

PRB tient la cadence

Comme annoncé, les premières heures de navigation sur le Vendée Globe ont été rapides et exigeantes physiquement. Le vent capricieux en force et en direction a donné du fil à retordre aux marins qui se sont affairés toute la nuit aux réglages. « Le vent passait de 8 à 30 nœuds en quelques minutes. » confiait Vincent au téléphone ce matin. Si le flux de Nord a été propice aux grandes vitesses et aux foilers, PRB est parvenu à rester dans le match. Auteur d’un superbe départ hier, le monocoque orange et noir est actuellement le seul bateau sans foil à figurer dans le quinté de tête. 4ème au dernier classement, Vincent évolue actuellement au large du Cap Finisterre où les conditions sont devenues plus maniables et accuse un retard de seulement 13 milles sur ses trois concurrents de tête : Alex Thomson (Hugo Boss), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) et Jean-Pierre Dick (St Michel Virbac). Un premier objectif atteint donc pour le skipper de PRB. « C’est important de ne pas être trop loin au cap Finisterre. C’est ce que j’ai fait cette nuit. Certes, cela m’a pris pal mal d’énergie mais on s’en sort pas mal. Il faut que nous arrivions à passer le DST et après cela ira mieux ».

Vincent au téléphone :

« La nuit a été exigeante car les conditions de vent étaient instables en force et en direction. Le vent passait de 8 à 30 nœuds en quelques minutes. Maintenant les conditions sont plus maniables au large du Cap Finisterre. Je suis parti un peu trop haut par rapport à la route avec Maître Coq, SMA et Safran. Nous sommes encore ensemble. Ceux qui sont passés par en dessous – Hugo Boss, St Michel Virbac et Banque Populaire VIII s’en sortent mieux. Il faut que nous arrivions à passer le DST et après cela ira mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *